Interview de Dimitri Ashikhmin, FWA

Notre directeur vous explique les raisons qui nous ont amené à utiliser Excel pour externaliser les règles métier dans des applications que nous avons mis en place pour plusieurs de nos clients.

Pourquoi Excel ?

Quelle est la force d'Excel qui créée tant d'adeptes sur la planète passant leurs journées à faire des suivis, des rapports et des analyses ? C'est incontestablement sa souplesse.

Vous avez besoin de calculer vos impôts ? En quelques minutes, vous pouvez créer un tableau qui calcule la valeur prévisionnelle d'impôt sur le revenu à partir de 2-3 variables. Vous pouvez ajouter des règles de validation, des couleurs, des formats et bien d'autres choses magiques.

Vos applications métiers :

Et quand cette logique de calcul doit être réalisée dans une application métier, pourquoi ça devient si compliquée ? Pourquoi doit-on définir des paramètres, des tables de valeurs, des formats d'affichage, des règles de validation etc. ? Cela prend du temps, des dizaines de pages de spécifications, des tests unitaires et un coût de développement important. De plus, l'évolutivité du modèle n'est pas assurée à la hauteur des espérances de l'utilisateur, qui aimerait ajouter facilement une règle dans les calculs sans relancer le processus de développement.

C'est une question que l'on s'est posé il y a un an pour un client qui cherchait à monter un système de facturation souple et adaptable à plusieurs pays en tenant compte de leurs législations. Nous avons considéré plusieurs solutions comme : les tables de paramétrage, l’externalisation des règles dans des fichiers xml, du code auto-compilé injectable et même des moteurs de règles.

Toutes les solutions ont eu des avantages mais toutes ont un inconvénient majeur : l'utilisateur ne peut pas être autonome et imaginer, modifier, tester et soumettre les règles de gestion métier. Les outils d'édition de ces règles demandent des compétences techniques particulières et des environnements spécifiques.

Notre solution : utiliser Excel dans le cœur des règles de calculs

Et si l'on gardait la souplesse de calculs d'Excel dans nos applications métier ? Nous avons tenté cette approche dans 5 applications en 2010 et avons un très bon retour d'expérience.

La réalisation est extrêmement simple : l'application métier demande des paramètres d'entrée à l'utilisateur, les soumet au fichier Excel et lit les résultats des calculs. Elle ne s'intéresse pas à comment, en combien d'étapes, en support de quelles listes de tarifs ou indices ce calcul a été fait. Ce qui l'intéresse est le résultat.

Ainsi, nous avons pu réaliser des applications avec une logique complexe en quelques semaines telles que :

- Configuration de chantiers d'isolation en fonction des paramètres d'entrée du chantier (pourtours de la maison, finition, marque, couleur, etc.).
- Calcul des charges sociales d'un travailleur non salarié, un auto-entrepreneur ou un artisan en fonction des prévisions de ventes et de résultats (dans le cadre d'une application de construction de business plan d'une entreprise).
- Elaboration d'une proposition commerciale de prestation de transit des marchandises en fonction des règles et taxes douanières de différents pays.
- Simulation de la DOETH (Déclaration annuelle obligatoire d’emploi des travailleurs handicapés).
- Calcul des primes de fin d'année des clients. Prise en compte des paramètres suivants : chiffre d’affaires, variation d'activité et autres objectifs quantitatifs pour calculer la prime prévisionnelle et définitive.

A noter !

Remarquez une chose : l'utilisateur de l'application métier ne voit jamais le fichier Excel. Il consulte bel et bien une application web ou client riche. C'est la « cuisine » sous-jacente des règles qui tourne dans l'application avec un cœur Excel.

Avantages :

Quand le modèle de calcul est implémenté dans un fichier Excel, vous avez un nombre conséquent d'avantages :

- Un utilisateur peut comprendre le calcul et l'adapter.
- Le calcul peut être lié avec des tables de références internes.
- On peut avoir plusieurs modèles de calculs (plusieurs fichiers Excel) et les appliquer au choix dans l'application métier.
- On peut tester nos modifications sur place, sans intégrer le fichier Excel dans l'application métier. Il suffit de modifier les valeurs dans les cellules représentant les paramètres d'entrée et observer les résultats des calculs.
- On peut intégrer dans Excel des formules pour les règles de validation en cohérence avec les paramètres d'entrée que l'application va lire et afficher à l'utilisateur comme « bloquant » ou « non bloquant ».
- Ce genre d’application est très simple à développer. Le développeur n’a pas besoin de réaliser des calculs complexes et de les vérifier. Il doit simplement organiser la saisie des paramètres d'entrée et lire les valeurs calculées.

Petit + financier :

Le seul inconvénient pour nous est que le coût de développement des applications intégrant les calculs complexes baisse de manière considérable. Mais c'est plutôt une bonne nouvelle pour vous, chers clients !

Nos partenaires nous encouragent :

Comme vous le savez, nous sommes partenaires Microsoft et participants du Programme Idées, qui aide les jeunes entreprises innovantes à se développer. Cette approche a été présentée en juillet à l'équipe de Programme Idées. Ils étaient littéralement épatés en voyant les résultats des applications produites et la facilité de modification des modèles de calcul.

Si vous avez des besoins similaires dans vos applications métiers, venez nous voir, nous vous expliquerons comment vous en passer.

Etes-vous satisfait du déroulement du projet ?

Oui, complétement. FWA a été très réactif et s’est montré très disponible durant les phases de paramétrage et tests avant le passage en production.

Prévoyez-vous des évolutions à ce projet ? Si oui, lesquelles ?

Concernant l’accès à l’application, nous souhaitons que tous les utilisateurs se connectent avec un login et un mot de passe. Qu’il s’agisse de nos commerciaux ou de nos clients, nous pourrons ainsi affiner l’analyse de l’activité et élaborer de nouvelles stratégies.

Concernant l’application elle-même, je souhaiterai mieux intégrer l’aspect tarifaire notamment les coûts de transport.

Pour conclure, un petit mot ?

L’application développée avec FWA est très utile à nos commerciaux et à nos clients pour définir les quantités nécessaires des composants des chantiers.

C’est également un outil utilisé pour la formation. Les tutoriaux insérés dans l’application permettent d’expliquer la logique de choix des composants et systèmes.

Pour résumer : une application très utile, multi usages avec beaucoup d’évolutions en perspective et sur la collaboration avec FWA : tout s’est vraiment bien passé !

Retour aux témoignages