Quels nouveaux projets pour FWA en tant que membre du réseau PM'up ?

Interview de Dimitri Ashikhmin / Directeur général de FWA


Créé en 2008 par la Région Ile-de-France, PM’up est un programme de subventions accordées à des PME franciliennes présentant un projet de développement sur trois ans. Depuis son lancement, 780 PME ont touché, grâce à ce dispositif, 82 millions d’euros en subventions.

Pourquoi avoir postulé au programme PM’up ?


FWA a des ambitions qui vont au-delà de ses capacités actuelles. Nous avons besoin du réseau, des conseils, des moyens que le programme PM’up met à la disposition de ses lauréats, afin de concrétiser nos idées.

Nous avions déjà postulé au programme PM'Up il y'a 4 ans avec l’idée de développer de notre offre d'élaboration budgétaire D2. A ce moment-là, le dossier n'a pas été accepté.

En 2014 nous avons retenté l'aventure, avec un dossier complet, qui raconte notre future aventure en tant qu'éditeur de solutions de gestion.

Qu’est-ce qui a retenu l’attention du jury sur le projet de FWA, sachant que sur les plus de 300 sociétés qui ont postulé, moins d’un tiers seulement ont été retenues ?


FWA a une position de « bipède » sur le marché. D'un pied, nous sommes une société de services numériques. Nous développons des solutions sur mesure appliquées au monde de la gestion. Ces contrats représentent 70% de notre chiffre d'affaires d'aujourd'hui.

Certains conseillers nous ont grondés de mélanger les métiers et les genres. Ils ont insisté sur le fait que le métier d'éditeur est un monde à part. Notre réponse à cela était de dire que notre métier de service ne trouvera pas de clients si nous ne proposons pas de solutions innovantes. Notre métier d'éditeur ne pourra pas s'autofinancer. Ce sont les services qui le porteront.

Je pense que le jury a vu et approuvé cette position. Nous avons porté l'accent sur le développement de notre côté éditeur, en France comme à l'étranger. Le projet leur paraît intéressant. Le plan des charges et des investissements a été convaincant.

Le programme PM’up accompagne les lauréats sur une période de 3 ans. Quels sont les projets de FWA sur les 3 années à venir ?


Nous souhaitons développer notre offre GED avec Dispodoc. Le marché est assez mur pour absorber des solutions de gestion électronique de documents de petite taille, de moyenne taille et aussi de grosses usines à documents.

Nous avons également d'autres idées de projets qui tournent autour de notre solution de moteur de règles métier. Cette logique d'implémentation des règles business complexe nous a valu la reconnaissance de l'état en tant que prestataire agréé aux travaux de recherche et développement. Il y a, par exemple, une idée de gérer la saisie des événements financiers et comptables qui se transforment en écritures comptables.

Notre objectif est de diffuser notre offre en France et dans d'autres pays de l'Union Européenne ainsi que sur le continent africain. Dispodoc est déjà installé dans une dizaine de pays dont Luxembourg, Allemagne, Italie, Cameroun ou Gabon.

Quelles actions ont déjà entreprises dans le cadre du programme ?


Nous avons commencé par une mission de conseil pour le développement commercial et marketing de FWA. Nous avons défini les axes majeurs d'action.

Ensuite, nous avons élargie notre recherche de salons internationaux pour les solutions de gestion et documentaires. Pour la première fois nous nous sommes rendu compte (avec stupeur !) que tout ne se passe pas à Paris. Du coup, nous réservons nos places aux salons à l'étranger pour faire briller Dispodoc. Nous nous appuyons sur les chambres de commerce de différents pays pour entamer les démarches de prospection locale.

Et, enfin, nous embauchons. Nous avons déjà accueilli une directrice commerciale et un responsable de production !

Quels sont les avantages de faire partie d’un réseau comme PM’up ?


Nous cherchons en premier lieu de la visibilité. Dans la chaine de réalisation des projets, nous sommes bons sur plusieurs étapes : conception, développement, maintenance, nous nous sentons à l'aise sur tous ces volets. C'est la partie commerciale qui est complexe. Elle nécessite énormément d'efforts juste pour être remarqué, pour être consulté pour les appels d'offres pour être une référence.

La partie réseau et partenariat est aussi un point important de ce programme. Nous attendons une synergie des projets entre les différentes entreprises participants au programme PM'up.

Il y a, bien sûr, le support financier de la région qui nous donne un coup de pouce significatif pour nos actions de développement.

En tout, c'est un cocktail explosif qui nous permettra, nous en sommes convaincus, de doubler notre effectif et notre chiffre d'affaires d'ici trois ans. Tout est prêt pour cela. Nous avons même changé de locaux au mois d’octobre, pour nous installer à Paris, dans un local capable d'accueillir près de 40 personnes.

Nos clients témoignent...


J’ai apprécié la capacité des équipes de FWA à proposer et à apporter des solutions tout au long du projet. L’équipe a toujours été très réactive. Ils ont été très présents, on a toujours eu des réponses rapidement, surtout lors de la mise en production et des premières utilisations. 

Alexis Valtat, Epicentre

Suivre FWA