Interview de Hubert TOLLIN

Hubert Tollin, directeur du transit et de la logistique chez Bolloré Africa Logistics, explique le développement et la mise en oeuvre en collaboration avec FWA d'un programme de cotation.


Bolloré Africa Logistics est le leader du transport et de la logistique en Afrique, où il dispose d’un réseau sans équivalent (200 agences et près de 20 000 collaborateurs dans 41 pays).

Quel est votre rôle au sein de Bolloré Africa Logistics ?


Je suis directeur du transit et de la logistique, en charge plus particulièrement des risques douaniers et de tierce détention pour l’Afrique.

Dans quel contexte avez-vous été amenés à travailler avec FWA ?


La cotation est une partie du métier de transitaire dont je suis le patron pour l’Afrique. Le transit a plusieurs volets : un volet manutention / transport, un volet administratif qui inclut entre autre : la douane, les risques douaniers, les cotations et la facturation.

Les prix que l’on communique aux clients sont directement issus des cotations.

Les cotations sont établies à partir de paramètres que nous communique le client tel que : le poids, la valeur, les dimensions.

Les cotations sont actuellement faites manuellement et / ou sur un tableur Excel. Le nombre de rubriques constituant une cotation de transit peut atteindre plusieurs dizaines et les acteurs sont nombreux, il est très facile d'omettre une taxe ou une prestation et donc de commettre des erreurs.

La présentation de notre offre au client et son suivi varient du tout au rien selon les filiales. Nous devions y mettre de l’ordre.

Dans ce contexte, une application intégrant non seulement les référentiels pays (taxes et autres frais) mais aussi une présentation unique, un suivi d’exécution et des statistiques devenait une nécessité.

Nous avons donc voulu mettre en place un programme de cotation qui inclut tous les frais (tarifs portuaires, de manutention, de transport route, fluvial, chemin de fer, frais de dédouanement etc.) en réponse à la demande formulée par le client. Nous avons construit ce projet avec FWA. .

L’application se devait d’être précise sans erreurs, la plus conviviale possible, la plus simple possible. Le but étant de coter vite et juste.

Que fait l'application que vous avez implémentée ?


Le module Cotation établit des cotations pour le client.
Nous rentrons des paramètres des colis que nous fournit le client et le module se charge d’effectuer tous les calculs, de proposer des options et de rendre une proposition sous format Word qui peut être signée et adressée telle quelle au client. C’est un gain de temps incontestable qui supprime toute erreur de calcul.
Mais ce module n’a pas vocation à remplacer un cotateur ; il a pour but de l’aider à effectuer son travail vite et avec précision. Le cotateur garde à tout moment le libre arbitre des tarifs qu’il propose.

Qui sont les utilisateurs de l'application et quels sont les retours que vous en avez ?


Les utilisateurs sont les cotateurs.
Nous avons déjà deux pays en Afrique qui utilisent ce module Cotation. D’une manière générale le module Cotation a été favorablement accueilli dans ces deux pays et par tous les futurs acteurs auxquels il est destiné.
Les patrons de pays s’y intéressent particulièrement car ils pourront accéder au module et au détail de la cotation depuis leur propre terminal et contrôler ainsi le travail fait ou en cours. L'objectif est d'équiper 14 pays francophones et anglophones d'ici l’été 2011.

Quelle est la valeur ajoutée de l'application ?


La valeur ajoutée de l’application, c’est l’exactitude des calculs et la rapidité. Ensuite vient la convivialité, le cotateur ne travaille plus seul dans son coin. Toute personne autorisée peut avoir accès à une cotation en cours ou déjà validée. Nous avons ensuite un suivi des cotations. Le module enregistre la réalisation d’un projet coté.

Etes-vous satisfaits du déroulement du projet ?



Oui, tout à fait. Je n’ai jamais vu un projet se développer aussi vite avec une telle réactivité sur la production. Ce succès et cette rapidité sont le résultat de l’alliance de deux compétences : une compétence métier à travers mes collaborateurs et moi-même et une compétence technique fournit par FWA pour la partie analyse et développement. A ce niveau, nous avons une parfaite entente, nous sommes synchronisés. Nous savons exactement ce que nous voulons et en communiquant souvent, le projet avance de façon satisfaisante. Chaque action entreprise est une action constructive. Aujourd’hui, nous pouvons dire que l’on développe un pays par semaine.

Prévoyez-vous des évolutions à ce projet ? Si oui, lesquelles ?


Oui, des évolutions moins spectaculaires, moins conséquentes puisqu’elles se serviront des bases déjà acquises. J’ai en tête des évolutions sur des cotations très spécifiques, c’est-à-dire des cotations volumineuses pour lesquelles le module n’est pas encore tout à fait approprié.

Dans quel autre contexte ce type d'application pourrait être utilisé dans d'autres entreprises ?


Se servir de cet exemple pour établir des devis ou des cotations dans des domaines complètement différents comme le BTP ou la grande distribution ? C'est probable. La seule chose dont je suis persuadé c’est que s’ils avaient la même démarche que nous, à savoir d’unir des spécialistes métiers à des spécialistes techniques avec un but bien précis, le résultat serait le même.

Pour conclure, un petit mot ? (collaboration avec FWA par exemple)


Je suis vraiment très satisfait de travailler avec FWA qui répond à toutes nos attentes. Sans vous ce projet serait resté dans les tiroirs et ne serait qu’un rêve.

Nos clients témoignent...


J’ai apprécié la capacité des équipes de FWA à proposer et à apporter des solutions tout au long du projet. L’équipe a toujours été très réactive. Ils ont été très présents, on a toujours eu des réponses rapidement, surtout lors de la mise en production et des premières utilisations. 

Alexis Valtat, Epicentre

Suivre FWA