Interview de François HORLAVILLE, ERDF

ERDF, filiale à 100% d'EDF, est le gestionnaire du réseau public de distribution d'électricité sur 95% du territoire français continental.

Quel est votre rôle au sein d'ERDF ? Dans quel contexte avez-vous été amené à travailler avec FWA ?

Je suis responsable de la fabrication d'outils informatiques à court terme au sein de la DSI, Direction des Systèmes d'Information, d'ERDF.

Le groupe EDF est doté de moyens importants pour gérer son SI (Système d'Information) et répondre à de gros projets. Pour les petits projets, le besoin était de trouver des maîtrises d'œuvre externes à l'entreprise, c'est-à-dire à ERDF ou au groupe EDF, pour réaliser des petits outils informatiques et avoir une réponse rapide. Entre l'expression du besoin et la mise à disposition d'une première version, on souhaite qu'il y ait 6 à 7 mois.

Quels étaient vos besoins ?

Dans le cas précis, notre besoin était de gérer les matériels utilisés dans les immeubles pour distribuer l'électricité. Du branchement dans la rue jusqu'au compteur chez les clients.

Toute cette partie de plus d'un million d'unités n'est pas recensée dans notre SIG, Système d'Information Géographique. Nous avons besoin de recenser ces matériels pour deux raisons. La première, c'est que nous ne sommes pas censés intervenir sur tous les immeubles. Le problème est de savoir si les équipements sont privés ou en concession. La seconde est de connaître les installations car il y a plusieurs générations de matériels et cela nous permet de travailler à leur renouvellement.

Que fait l’application que vous avez implémentée ?

L'application nous permet de recenser l'ensemble des matériels utilisés (boites, câbles...), d'identifier les syndics responsables des immeubles puisque ce sont nos interlocuteurs privilégiés et d'identifier la propriété de ces colonnes électriques. Il faut savoir que rien que pour Paris et la région parisienne, il y a environ 500 000 colonnes. Sur la France entière leur nombre avoisine 1 500 000.

Qui sont les utilisateurs de l'application et quels sont les retours que vous en avez ?

Les utilisateurs sont les exploitants des réseaux ERDF. Ce sont ceux qui interviennent sur les réseaux pour faire les réparations, la maintenance et engager les rénovations.

Pour diverses raisons, l'application n'est pas encore déployée mais le sera dans quelques semaines. Cependant une expérimentation sur Paris a connu un retour positif des utilisateurs.

Quelle est la valeur ajoutée de l'application ?

La valeur ajoutée est d'éviter des actions sur des installations pour lesquelles nous n'avons pas de droit d'exploitation et dépenser cet argent judicieusement sur les colonnes en concession. Cette application nous permet d'être capables de répondre aux concédants, c'est-à-dire aux communes, sur les installations dont ils sont propriétaires. Nous leur sommes redevables sur ce point-là.

Etes-vous satisfaits du déroulement du projet ?

Oui, OUI ! Les délais sont tenus. Le produit livré répond aux besoins. C'est un produit plutôt convivial que les futurs utilisateurs ont apprécié lors de sa présentation : bonne ergonomie, facilité d'utilisation...

Dans quel autre contexte ce type d'application pourrait être utilisé dans d'autres entreprises ?

C'est vraiment quelque chose de très spécifique à ERDF puisqu'il s'agit du réseau de distribution. Pour l'étranger peut-être ou pour un gros syndic. C'est surtout du recensement de matériel qui permet d'identifier clairement un patrimoine. Mais les fonctions comme la recherche intégrale des adresses avec la tolérance aux erreurs de frappe ou le reporting croisé du matériel modifiable par l'utilisateur peuvent facilement se retrouver dans d'autres applications de gestion.

Pour conclure, un petit mot ?

Je pense que la collaboration avec FWA ne va pas s'arrêter à cet outil. On a d'ailleurs travaillé sur d'autres outils, pas en développement complet, plutôt en maintenance. Je pense que notre collaboration va se poursuivre car nous sommes satisfaits du travail réalisé. D'autant qu'on ne trouve pas sur le marché les produits dont on a besoin, dans un contexte très spécifique.

Retour aux témoignages